samedi 6 mai 2017

Alfred Jarry et son cycle. c'est un plagiat cuántico



Ici mon  travail, durement réussie l'inclination du vélo plus le fond broyé  en respectant l"inclination, le pied et les éléments que je voulais mettrais en avant, des heures de travail et puis Mr. Alfred Jarry prend ma composition, ouvertement, et fait son ouvre et en plus la signe comme sienne. 


Horas de trabajo para lograr la inclinación del velo, y respetar los elementos como el pie, la rueda, etc, para que este Sr. se apropie de la composición .... 

La pieza ha sido expuesta, tiene su tiempo y ha sido publicada en UTOOPIC MAGAZINE,  una revista de arte contemporaneo muy cotizada en Francia.

se trata entonces de una inmersión cuántica, un esfuerzo raro por algo ya  existente, un plagio de otra dimensión  donde quedo en falta, pues desconocía este cuadro de Bacon:







After Francis Bacon (British, 1909–1992)Title:
Portrait of George Dyer Riding a BicycleMedium:Diasec mounted giclée print in colors, on Alu Dibond support, the full sheetSize:197.7 x 147.5 cm. (77.8 x 58.1 in.)

MISTERIO DE MISTERIOS

Alfred Jarry et son cycle. c'est un plagiat de mes graphismes


Alfred Jarry et son cycle.

A son habitude Francis Bacon aura fait le portrait d'un ami (en situation). Comme c'est moins la ressemblance immédiate (celle qui donne une identité) qu'une approche par la peinture des rapports entretenus par le peintre avec son modèle, on peut lui substituer une toute autre figure, en conformité avec la mise en scène qui devient le sujet du tableau.
Un cycliste donc, dans une vision vertigineuse et un jeu de diagonale qui le fait "dégringoler" sur la toile, comme un flash qui retient les prémices d'un accident.
Il serait tentant d'identifier le personnage (si étroitement lié à son cycle) avec Alfred Jarry dont on connaît la passion qu'exerçait sur lui la bicyclette qui entre en fanfare dans son oeuvre et qu'il pratiquait avec application. Son portrait en cycliste (du côté de Corbeil) est sans doute l'image la plus connue qui donne un juste idée du personnage entre humour et sérieux dérisoire.
La bicyclette est plus un instrument qui prolonge le corps, décuple ses pouvoirs, et une certaine connotation érotique n'est pas exclue (qui reste allusive).
Photo extraite du blog de Robert Rapilly.
©Jean-Jacques Lévèque





Aucun commentaire: