jeudi 5 janvier 2017

Le socialisme français, #Peillon et la russophobie

Albrecht Dürer, Six oreillers, 1493

INTERNE: La connerie extreme.

Le socialisme français : analogies historiques hasardeuses, point Godwin, révisionnisme, relativisme idéologique, clientélisme électoral, sectarisme, hommage aux dictature communistes, complaisance à l'égard des activistes violents d'extreme gauche, et indignation à outrance..Heureusement que les diplômes, les amis et les soutiens s'achètent sinon on aurait retrouvé #Peillon conseiller à pôle emploi ou commercial pour une entreprise de pâté en croûte...Ces pauvres gauchos sont de pire en pire ! Et pourtant… on croyait qu'ils avaient déjà tout donné !

Je ne comprend même pas comment on peut avoir l'aveuglement de comparer un signe distinctif imposé ( l'étoile jaune) et un signe distinctif revendiqué ( le voile, la barbe) par ceux qui l'arborent pour bien faire savoir qu'ils ne sont pas comme tout le monde.

Vincent #Peillon compare sans honte la collaboration de l'Etat français à la solution finale dans les années 30 et 40, à la situation des personnes de culte musulman aujourd'hui dans un régime républicain. Qui parle de l'étoile jaune. Au motif, selon ses mots, de la "laïcité".

Dans les années 30 et 40, le port de l'étoile jaune a été imposé par l'Etat aux personnes de confession supposément "israélite", pour les singulariser au sein de la population française, puis contribuer à leur extermination physique dans les chambres à gaz ; la population de culte juif jusque là, comme celle de culte protestant avant elle, avait été fidèle à une démarche d'assimilation, se fondant dans la population française, vivant paisiblement et souvent discrètement ses croyances - ne souhaitant rien d'autre qu'être des français comme les autres.

En 1938 Goering impose aux juifs d'Allemagne d'adjoindre un prénom supplémentaire à leur prénom de naissance - "Israël" pour les hommes, "Sarah" pour les femmes - sans encore porter d'étoile. C'est la première étape qui aboutit trois ans plus tard au début de l'extermination de masse. La première a lieu dans la forêt de Ponary, non loin de Vilnius en territoire alors polonais, à partir d'août 41, dans un processus qui durera jusqu'en 1944, et verra le massacre de près de 100.000 personnes. Seuls les juifs sont obligés de se déshabiller avant d'être fusillés et jetés dans les fosses.

A distinguer définitivement de la démarche islamiste qui elle, en rupture complète avec ce processus d'assimilation qu'on peut aussi nommer "droit à l'indifférence", est la première à réclamer des droits dérogatoires et spécifiques au droit général - la non mixité dans les équipements sportifs, une nourriture différente dans les cantines, des tenues spécifiques sur les plages, des temps de prière en entreprise, et surtout, comme un étendard, la généralisation des voiles et autres accessoires de la disparition des femmes de l'espace public.

Ce qui serait juste de dire, c'est donc que l'islamisme s'est lui-même choisi son étoile jaune, en particulier à travers le voile. Inverser l'ordre des processus, chercher l'équivalence de deux démarches rigoureusement contraires, venant de personnes sachant parfaitement ce qu'elles disent, cela relève simplement de la perversion.

Vincent Peillon n'est pas digne de la représentation nationale. Ses approximations historiques et le fait que qu'il relaie peu ou prou - plutôt prou que peu en l'occurrence - les discours des pires ennemis de la laïcité (le collectif contre l'islamophobie en France par exemple) fait de son intervention une véritable trahison de notre idéal laïc.

La laïcité TOUT COURT c'est de refuser que tout précepte religieux surpasse de quelque façon que ce soit les préceptes de la loi de la République. Dire cela n'est dirigé contre aucun culte et il est détestable d'entendre Vincent Peillon relayer les discours de Marwan Muhammad et de ses acolytes.
Il est - on le dit - intelligent, instruit et cultivé, précisément, cela n'est que circonstance accablante.

#jamaisPeillon. Et maintenant voilà que Mazarine Pingeot roule pour Vincent Peillon..!




INTERNATIONALE - Sur  ASSANGE, la russophobie et la Trumphobie française- gauche

Bien sur que la Russie est hors de cause. Obama termine vraiment son mandat de manière pitoyable. Seuls les petits lapins de 3 semaines croient à la fable complotiste de l'implication russe. On s'amusera par ailleurs à imaginer la réaction des médias occidentaux en cas de phénomène inverse. (On hurlerait alors au complotisme et à la "fachosphère" ...)

Accuser la Russie, c'est génial, l'excuse est toute trouvée pour un parti démocrate incapable de se remettre en question, aidé par les "néoconservateurs" du parti républicain qui étaient du côté de Clinton. C'est aussi une excellente manière de faire diversion pour les esprits fragiles afin de ne PAS PARLER DU FOND des e-mails.

La russophobie et la Trumphobie de bas étage pousse à aligner de grosses âneries. C'est Wikileaks qui a dénoncé les e-mails de H.Clinton et Assange n'a pas plus de liens avec la Russie qu'il n'en a avec des officiels américains.  Le gouvernement américain a présenté son rapport et il ne contient aucune donnée valide concernant l'implication de la Russie puisque ce sont des logiciels malveillants PHP qui ont hacké le système. Le rapport précise même que :

1) Le logiciel ne vient pas de Russie, et qu'il est par ailleurs déjà obsolète.
2) Le logiciel est publiquement disponible.

De plus,  le New York Times du 13 décembre (qui n'est pas une petite officine pro-russe), affirme que, outre l'affaire des e-mails de H.Clinton, John Podesta, son directeur de campagne, s'est de son côté fait avoir par une grossière tentative de pishing ! Il a reçu un (faux) mail de Google lui indiquant que son compte avait fait l'objet d'une tentative de piratage (ce qui était faux), et qu'il devait changer son mot de passe "immédiatement", ce qu'il a fait, donnant ainsi accès à ses 60 000 e-mails. Le hameçonnage est à la porté du 1er venu même pas spécialement doué en informatique, il est donc bien plus plausible que cela vienne d'un américain que d'un pseudo "hacker russe" qui n'a cure de John Podesta et qui ne le connaît sûrement même pas.

La gauche trouve parfaitement normal que sur 200 médias américains, 194 aient soutenu Clinton (et après ça vient critiquer la Russie ... grosse blague) par contre ça vient faire la pleureuse parce que Assange est anti-Clinton (et non pas pro-russe comme le croient les esprits simplets et peu nuancés).

Comme quoi ceux qui s'auto-proclament grandes défenseurs de la démocratie et de Clinton contre le Mal représenté par Trump (ou Poutine) n'ont visiblement aucun problème avec l'absence de liberté de la presse quand ça les arrange.

Bravo les gars, Bravo les socialistes français du monde de l'incohérence intellectuelle. Mais on ne va pas trop vous en demander ... on ne va quand même pas vous demander d'être intelligent

7 commentaires:

Anonyme a dit…

Hum ...hum.....même les américains n'y croient pas : ils disent que si leur voiture est en panne, c'est évidemment et encore, avec certitude , un coup des russes .....Tout devrait être de la faute des russes ....Jusque donc ce que les médias ont dû corriger sur Alep avec les résolutions de l'ONU : serait-il possible de soigner cette psychose, refoulement de la guerre froide et propagande révélant l'immaturité et l'irresponsabilité de celles et ceux incapables d'auto-critiques ? A moins que même leur manque d'auto-critique soit encore de la faute des russes ....

Anonyme a dit…

we assess high confidence that the russian..."
Méchante preuve , il y a pas un avocat qui poursuit qq avec ça .
Pathétique

Anonyme a dit…

Le sénateur Mccain, 80 ans est l'homme derrière les révolutions de couleur. Ils ont tenté de renverser Poutine en 2009. Ils ont raté le coup. Alors, c'est paradoxale de voir leur réaction. C'est de l’hypocrisie pure. Leur politique étrangère est la confrontation avec Moscou. Leur candidate était Clinton. Ce n'est que partie remise.

Anonyme a dit…

Quand à Washington ils deviennent si ridicules, ils sont encore plus dangereux !

Anonyme a dit…

En effet Poutine a voté 30 millions de fois.....probablement un record GUINESS......il faut le faire....

Anonyme a dit…

ah la propagande anti-Trump , amusante, pitoyable, grotesque, bien pensante, ridicule, permanente ; on rigole de son propre discrédit

Anonyme a dit…

Cher cia vous avez fait quoi en Irak
Et dans des centaines de pays hahahaha