dimanche 11 septembre 2016

St. Denis (17th century).

St. Denis (17th century).

Petit extrait de l'Eloge de la paresse....
"La poésie, dont l'occidental hyperactif se moque car "ne sert à rien", qu'elle est une pure expression de la Sainte Paresse, est en réalité d'une force prodigieuse. Les textes sacrés sont exprimés sous forme poétique, que ce soit les chants des Indiens d'Amérique du Nord, les Eddas scandinaves ou les Védas hindous. Tous ces écrits, toutes ces paroles, sont les poèmes qui scandent la vérité d'une société. En Occident, les plus grandes révolutions de conscience ont été induites par des poètes : le romantisme allemand, le surréalisme. Et ce sont encore des poètes qui sont à l'origine du mouvement beatnik. Sans doute parce que les poètes ont le secret du verbe et du rythme, créateur de formes et de vies. "Un poisson pourrit par la tête", dit un proverbe chinois, mais une société se régénère aussi par la tête, et toute véritable révolution est d'abord une révolution culturelle".

Aucun commentaire: